fr / eng

Clarisse Hahn

Clarisse Hahn


Cinéma d’exposition? Cinéma documentaire? Cinéma autobiographique? Peu importe les définitions, une forme est en train de s’inventer sous nos yeux, qui mêle ces genres et les dépasse. (…) Clarisse Hahn fait corps, a-t-on envie de dire, avec sa caméra, et se confronte au monde, qu’il s’agisse de sa propre famille ou d’une population en révolte à l’autre bout du monde. Et chaque fois, il s’agit de trouver la juste distance.

 

Catherine Millet. Clarisse Hahn: La bonne distance. Art press, septembre 2012

 

Clarisse Hahn questionne les codes liés à “l’être ensemble”. Non seulement en filmant les communautés dont elle décortique les rites, mais en bousculant le rapport regardé/regardant (…) . Clarisse Hahn s’emploie à interroger le corps dans sa dimension intime et sociale.  (…) Elle perturbe en direct ses représentations, se confrontant à des scènes violentes tout en nouant des rapports affectifs avec les protagonistes. Si son corps est très rarement mis en jeu, elle ne cesse de mettre en péril son système de valeurs. Une implication qui permet une libération plus immédiate de la parole.  (…) Avec cette manière de s’approcher du réel, c’est une nouvelle voie qu’elle explore: une voie qui demeure bel et bien documentaire, mais qui serait comme rejetée à sa lisière, parce qu’accueillant des transgressions. (…) En se tenant ainsi, tel un funambule, sur un fil frontière où elle met à mal notre rapport au monde, les protocoles de l’art contemporain (dont elle court-circuite les habitudes déambulatoires) et les dispositifs documentaires (dont elle bouscule les dispositions), elle participe aux évolutions nécessaires des genres, sans jamais les confondre.

 

Barbara Levendangeur, Reprocessing reality, Clarisse Hahn, visions du réel 2007.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie d'oeuvres

Filtrer par :Tous peinture photographie sculpture vidéo

Voir plus

Expositions de l'artiste

Filtrer par :Tous Passées

Biographie de l'artiste

Date de naissance : 1 janvier 1973

Exposition personnelle

avr 2015

"Mises en scène", galerie Jousse Entreprise, Paris

2014

Rétrospective, cinémathèque française. organisé par Nicole Brenez.

Prix

2013

Grand prix de la compétition internationale Fest Curtas, festival international de films courts de Belo Hori zonte, Brésil (pour PRISONS)

2012

Prix du meilleur court métrage, compétition internationale, Milano film festival, italie (pour PRISONS)

Voir plus

Biographie de l'artiste

Exposition personnelle

avr 2015

"Mises en scène", galerie Jousse Entreprise, Paris

2014

Rétrospective, cinémathèque française. organisé par Nicole Brenez.

2012

Sortie cinéma du film Kurdish Lover

avr 2011

«Notre corps est une arme», galerie Jousse Entreprise, Paris

oct 2010

Petra, Mexique

2008

BOYZONE, Musée d’art moderne de la ville de Paris.

2006

Beaux-Arts de Valence

2005

Galerie Jousse Entreprise, Paris

2005

T1+2 artspace, Londres, Angleterre

2004

SMP, Marseille

2004

Institut Français de Barcelone

2002

MAMCO (Musée d’Art Moderne et Contemporain), Genève

Prix

2013

Grand prix de la compétition internationale Fest Curtas, festival international de films courts de Belo Hori zonte, Brésil (pour PRISONS)

2012

Prix du meilleur court métrage, compétition internationale, Milano film festival, italie (pour PRISONS)

2010

Pour KURDISH LOVER:
GRAND PRIX de la compétition internationale. Festival traces de vie, Clermont-Ferrand, France.

2010

Pour KURDISH LOVER:
PRiX DU PUBLIC long-métrage documentaire et PRIX DU FILM FRANCAIS festival international de films Entrevues de Belfort, France.

2010

Pour KURDISH LOVER:

BEST FILM OF THE INTERNATiONAL COMPETITIVE.forumdoc.bh.2010 - 14o Documentary and Etnographic Film Festival of Belo Horizonte, Brésil

2010

Pour KURDISH LOVER:
Special Jury Award, RIO DE JANEIRO Women’s international Film festival, Brésil

2005

Prix Gilles Dusein

Revue de presse

Filtrer par :Tous 2016